Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 10:24
Diesel-Essence :
 
Je me demandais bien d'où venait cet acharnement du Gouvernement (relayé par les journalistes) pour supprimer les voitures alimentées au diesel alors que les analyses prouvent qu'elles ne polluent pas plus (sinon moins) que les voitures à essence...
 
Je me doutais qu'il y avait "anguille sous roche", mais je me demandais bien où était l'intérêt de cette fureur, de cette obstination et de cette ténacité à éliminer de toute urgence tous les véhicules au diesel !!! 
 
Eh bien voilà la réponse !!... toute simple.... toujours une affaire de gros sous....
 
Hé oui les journaleux nous prennent tous pour des billes et tout le monde suit sans réfléchir !!!
 
C'est un ingénieur chimiste de B P qui vous le dit.... 
 
Lu dans les 4 vérités:
 
Discours officiel : "il faut éliminer le diesel, dangereux pour la santé parce qu’il émet des particules fines".
C’est Archi-faux ! C’était peut-être vrai, voici quelques années, mais les diesels actuels sont équipés de filtres qui piègent ces particules fines à hauteur de 99,9 %,
c’est-à-dire qu’ils n’en rejettent quasiment plus du tout. Il y a même eu une émission ce jour même sur France-Info ! 
 
Alors, pourquoi ce mensonge éhonté destiné à nous culpabiliser pour nous inciter à rouler tous à l’essence ?
 
C’est très simple.
 
Prenons deux automobilistes parcourant 15000 km par an.
- L’un possède un véhicule essence (consommation 8,5 litres aux 100 km ),
- l’autre possède le même modèle du même constructeur équipé d’un moteur diesel
équivalent en puissance (consommation 5,8 litres aux 100 km ).
1er cas : consommation annuelle : 1 275 litres , taxés à 0,86 EUR = 1096,50 EUR.
2e cas : consommation annuelle : 870 litres , taxés à 0,66 EUR = 574,20 EUR.
Soit 522,30 EUR de différence.
 
Avec un parc automobile de 38 millions de véhicules, il est facile de calculer que la disparition programmée du diesel (représentant environ 60 % des motorisations actuelles) permettrait à terme un « racket fiscal » supplémentaire de plus de 11 milliards d’euros par an.
 
Il ne faut pas chercher ailleurs la véritable raison de la volonté gouvernementale de tuer le moteur à gazole. 
 
Alors, si vous en avez marre qu'on vous prenne pour des imbéciles et de vous faire plumer au seul bénéfice financier de nos gouvernants, réagissez !
 
Et si cette information vous paraît pertinente, alors transmettez !
Partager cet article
Repost0
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 13:24

Alors que les lancements importants de l’année 2016 chez PSA, dont le 3008, commencent à faire sentir leurs effets, les ventes mondiales du groupe ont augmenté de 5,8% en 2016.

avec 3 146 000 véhicules, PSA augmente donc ses ventes pour la troisième année consécutive. Avec surtout une forte hausse des ventes de la marque Peugeot : +12,27% et 1 919 460 unités. Citroën recule légèrement  (-1,72%) et écoule 1 140 941 voitures. Quant à DS, le recul est de 15,98% et seulement 85 391 voitures.

Sur ce total supérieur à 3 millions donc, 1 930 000 véhicules n’ont pas quitté le continent européen. C’est une hausse de 3,6% des ventes (inférieure au marché), avec une progression de 4,4% de Peugeot, et de 4,3% pour Citroën qui est à son meilleur niveau depuis 5 ans sur notre continent. Avec 762000 ventes. Pas de précision pour DS, qui était toutefois en recul de 10% en novembre selon les données de l’ACEA.

La Chine est l’autre marché vital de PSA, qui a immatriculé 618 000 voitures. Contre 736 000 l’année dernière. Un fort recul, d’autant plus cruel que le marché a connu une très forte progression. Peugeot achève toutefois l’année sur une (très) bonne note. Avec 43 800 voitures livrées en décembre, c’est le meilleur mois de la marque depuis sa présence en Chine, ceci grâce au très bon accueil réservé au 4008 (alias nouveau 3008 en Chine).

L’Iran aide pour beaucoup aux résultats en hausse de PSA. Le groupe double en effet ses ventes au Moyen-Orient et Afrique, avec 385 000 voitures. En Amérique latine, grâce à la reprise du marché argentin sur lequel PSA est mieux implanté qu’au Brésil, les ventes augmentent de 17,1% à 183 900. Sur le secteur Eurasie (Russie, Ukraine…), ce sont 10500 qui ont été vendues, en recul de 12,6% (marché en baisse de 12,5%). Sur la seule Russie, les ventes sont en recul de 33% à 7 400 véhicules. Au Japon enfin, PSA a augmenté ses ventes de près de 20% avec 10 541 véhicules.

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 14:05

Dans le cadre de la montée en cadence du nouveau SUV Peugeot 5008 et pour répondre aux volumes prévisionnels de production, le site de Rennes mettra en place une nouvelle organisation de la production courant avril 2017.
Cette nouvelle organisation s'accompagnera du recrutement de 400 personnes en contrat temporaire et permettra d'atteindre un volume de production annuel de plus de 100 000 véhicules dès 2017.

Cette équipe travaillera sur un régime horaire de nuit. Les modalités d'organisation de l'équipe seront discutées avec les organisations syndicales ( dont le SIA/GSEA) dans le cadre du dialogue social et de la co-construction de l'avenir du site.
Par ailleurs, un important dispositif de formation sera mis en place avec les entreprises de travail temporaire et les Ecoles métiers internes. Chaque futur intérimaire suivra un cursus allant de 100 à 200 heures de formation en fonction de ses acquis professionnels antérieurs. A l'issue d'une période pratique de deux mois, le salarié intérimaire pourra obtenir un Certificat de Qualification Paritaire de la Métallurgie (CQPM) « d'équipier autonome de production industrielle ».
L'objectif de ce parcours est de permettre à chacun de s'intégrer dans les meilleures conditions possibles et de se constituer un socle de compétences validées par Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) au niveau national, offrant ainsi une reconnaissance de toutes les entreprises de la métallurgie.

A ce titre, le site PSA Rennes travaille en étroite collaboration avec Pôle Emploi, l'UIMM, les entreprises de travail temporaire de l'agglomération rennaise et le FAFTT (Fonds d'Assurance Formation du Travail Temporaire).
La mise en place de cette nouvelle équipe à Rennes s'inscrit dans la dynamique de transformation et de modernisation du site. Elle répond à la volonté d'inscrire durablement le site de Rennes dans le dispositif industriel du Groupe PSA.

S'exprimant sur la mise en place de cette nouvelle organisation, Maxime Picat, Directeur Europe, déclare : « Nos ambitions commerciales pour le nouveau SUV Peugeot 5008 nous conduisent à compléter notre dispositif industriel à Rennes avec la création d'une nouvelle équipe. Le Peugeot 5008 permet au site de Rennes de renouer avec la croissance, grâce à un travail qui a rendu le site plus performant et rentable. C'est une excellente nouvelle pour les salariés de Rennes et l'ensemble de la filière automobile régionale. »

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 14:19

REVENDICATIONS DP DE JANVIER 2017

DOMAINE UTC

Question : De revoir la conception pour le rangement du câble des nouvelles batteries car celui-ci est trop court pour le branchement sur les chargeurs.

Question : Pourquoi avez-vous retiré de nombreuses batteries de charlattes alors que celles-ci n’ont pas été échangées et sont toujours utilisées ?

Question : D’avoir la possibilité de commander des casquettes de protection 1ère génération (moins chaude et moins lourde).

Question : Comment se fait que les ¾ des sanitaires du poteau K18 au ferrage sont condamnés depuis plusieurs semaines ? Merci de respecter les règles de vie basiques en mettant à disposition des sanitaires.

Question : Comment se fait-il que les allées de circulation, les parkings n’ont pas étaient salés le mardi 03/01/17 ? Nous espérons que vous n’avez pas réalisé de gain sur ce type de prestation !

Question : Pourquoi n’avez-vous pas anticipé la remise en route du chauffage pour la production du 03/01/17 du matin ?

Question : Les portes du supermarché au montage sont condamnées, en cas de nécessité d’intervention comment fait SIS (incident survenu en décembre 2016) ?

Question : La réfection de la porte du SAS GSF (parc à vide) au montage.

Question : Comment se fait-il qu’il n’y plus de distributeur d’essuie main au vestiaire 44 au montage.

Question : De revoir l’écartement de tous les vestiaires afin de garantir un espacement constant entre ceux-ci. N’est-il pas possible de les fixer ou de mettre des butées au sol ?

Question : Encore une fois et dès le début de l’année, nous déplorons, encore une fois, l’état de saleté des vestiaires en général (sol, douches et sanitaires) et le non approvisionnement des dérouleurs d’essuie mains. Nous vous demandons des audits à fréquences rapprochées avec des plans d’actions visualisables par tous.

Question : De revoir le CAF pour le changement des batteries à CP ferrage, fourches trop épaisses avec les nouvelles batteries.

Question : Avec les anciens CAF, il était possible de les déplacer, de les écarter en cas de panne. Cela n’est plus possible avec les nouveaux CAF (activation du système de blocage des freins). Comment fait-on si celui-ci gêne en cas de panne de l’engin ?

DOMAINE FERRAGE

Question : Le délai pour aménager les 4 chariots restants pour tracter les soubassements (relance questions DP novembre et décembre 2016) ?

Question : Quand allez-vous résoudre le problème de montage du rail PLC côté droit en MEF1 ?

Question : La réparation d’une des 2 imprimantes en panne depuis un certain temps en cabine de disquage en MEF1. L’implantation de ces imprimantes dans une zone poussiéreuse est-elle judicieuse ? Nous vous demandons le déplacement de celles-ci ailleurs que dans cette zone.

Question : De renforcer l’effectif en MEF1 équipe de nuit.

Question : Comment expliquez-vous les problèmes d’approvisionnement de gants, d’écran de protection de cagoule de soudeur, de piles pour cagoules au secteur BR en équipe de nuit ?

Question : Des explications sur la perte de 100 véhicules en ligne armature dans la nuit du 5 au 6 janvier pour un problème de sertisseuses (1 en panne depuis octobre 2016 et la 2° en panne dans la nuit) ?

DOMAINE PEINTURE

Question : Au poste « validation » au contrôle final, comment se fait-il que le moniteur, affecté à celui-ci, n’a pas la prime d’enlignement ?

Question : Avez-vous les moyens (aspirateurs, masques, lunettes, EPI spécifique, absorbant en quantité et à disposition de MAI, etc.) pour les salariés qui sont intervenus pour absorber les solvants au lieu d’utiliser des balais et des pelles ?

Question : Existe-t-il des consignes de sécurité lors de fuite de solvant en peinture (incident survenu le 03/01/17 en tournée verte) ?

Question : Pourquoi n’y a-t-il pas eu de consigne d’évacuation des salariés lors de la fuite de solvant du 03/01/17 ? Etes-vous conscient des désagréments subis par les salariés par cette odeur ?

DOMAINE MONTAGE

Question : Le résultat du chantier kitting du 08/12/16 et surtout de savoir les plans d’actions concernant l’agencement de la zone kitting PAV en MV4.

Question : De nous diffuser la procédure dégradée comme nous vous l’avions demandé lors de l’instance des DP du mois de décembre sur le serrage de la biellette amortisseur et barre stabilisatrice en MV6.

Question : Avec le retour des pièces en bord de ligne, les déplacements (OC) associés ont-ils été pris en compte dans l’équilibrage des postes ?

Question : De résoudre le problème de contrainte et d’enlignement des véhicules vitrés (poste : pose vitre latérale en HC5).

Question : De refaire une étude (avec membres du CHSCT) sur la nécessité du port de la casquette sur tous les postes du montage.

Question : Confirmez-vous la réception du nouveau moyen de prise des berceaux nus en MV6 courant janvier ?

Question : Existe-t-il un préventif sur l’installation de remplissage d’huile BV en MV6 (changement des filtres, nettoyage de l’installation ou autres)? Malgré la mise en place d’un ventilateur, les salariés sont toujours incommodés par cette odeur. Ce sujet a déjà été abordé lors des instances DP de juin et juillet.

Question : Comment se fait-il que vous n’avez pas respecté la production annoncée au CE (25 véhicules en HC et 10 en MV) du mardi matin 03/01/17 avec l’effectif en adéquation ? Il y a eu 40 véhicules fait en HC et 23 en MV.

Question : Les salariés qui seront replacés suite au projet de compactage ont-ils tous été reçus afin de recueillir leurs souhaits ? Où en êtes-vous sur le reclassement de ces salariés ?

Question : Suite à votre réponse de la séance DP de décembre, concernant l’impossibilité de modifier la plateforme côté droit pour le branchement des faisceaux sous sièges, nous vous demandons une étude de ce poste par l’ergonome.

Question : Combien de postes de progressivité, avec les équipes, avez-vous ENCORE l’intention de supprimer. Nous vous demandons un chiffre réel et non une réponse évasive.

Question : Pourquoi avez-vous engagé un enlignement exécrable les derniers jours de décembre en brulant toutes les contraintes sans renfort dans les équipes et en interdisant les arrêts ANDON. Nous vous exigeons des explications car à notre connaissance il existe une procédure.

Question : De quel droit, avez-vous shunté la gestion des poumons en décembre ? Pour rappel, elle avait été mise en place afin d’éviter les micro-arrêts qui gênaient les salariés.

Question : En attendant la réception de rehausseurs retourneurs au TAR en MV1, nous exigeons qu’une organisation (en collaboration entre la fabrication et CP) soit mise en place au plus vite et dans les 3 tournées afin que les salariés ne doivent plus chercher les traverses à l’arrière des containers ou de porter celles-ci à 1 personne.

Question : De revoir la pente du meuble de stockage des palettes de batteries en MV2 car la palette de derrière ne descend pas toute seule.

Question : De fiabiliser les 2 manipulateurs (série et dégradé) de l’OP 12 au TAR en MV1.

DOMAINE EGP

Question : Quand allez-vous statuer sur l’implantation définitive de l’atelier EGP afin d’améliorer l’éclairage de celui-ci ? Relance question DP du mois de novembre.

DOMAINE CP

Question : De connaître le délai pour la modification des chariots de recadencement des faisceaux en HC1. Ce sujet vous est évoqué depuis le mois de mai 2016 avec des réponses plus abracadabrantes au fur du temps !

Question : Que la répartition en nombre de postes soit identique qu’en tournée (2 personnes pour le déchargement et 3 personnes pour le rangement) au TO2 à CP nuit ferrage (relance question DP de décembre 2016).

Question : Suite à la diminution de la vitesse en marche arrière des nouveaux CAF, nous vous demandons de revoir la charge des postes à CP.

Question : Les nouveaux CAF sont-ils adaptés en longueur pour l’approvisionnement des pièces en MEF ?

Question : Y a-t-il une modification de la norme sur la vitesse des nouveaux CAF en marche arrière (passage de 11 à 9 km/h) ? Sinon, nous vous demandons de remettre la vitesse comme sur les anciens, c’est-à-dire à 11km/h.

Question : Comment se fait-il qu’il n’y a pas eu de long briefing le 04/01/17 à CP tournée bleue ?

Question : Quelle est la procédure en cas de non déchargement d’un camion pour cause de saturation des quais et que celui-ci est reprogrammé le lendemain aux heures d’influences (Ex : flux 841 refusé le 03/01/17 dans l’après-midi) ?

Question : De garantir le bon positionnement des bases dans les zones de kitting (main courante vers l’opérateur). Pour rappel, il y a eu un AT le 13/12/16 à cause de cela.

Question : A force de basculer les références sur les circuits H04 et A04 (flux direct), ceux-ci sont surchargés. Nous vous demandons une étude au plus vite de ces postes.

Question : A quand la réception des conditionnements durables pour les panneaux isorels comme vous l'aviez annoncé ? Ce poste est ergonomiquement exécrable avec les conditionnements actuels. Relance questions DP de ces 3 derniers mois + question CHSCT du 17/09/2016.

Question : A notre question DP du mois de novembre sur le déplacement du bureau du gestionnaire débord dans un des bureaux de la tente débord, vous nous aviez répondu : « Un regroupement est envisagé vers la mi-novembre ». Où en êtes-vous ? Car il fait de plus en froid à ce poste.

Question : Où en est-on de l’organisation des méthodes LOG ? A quand la prise de fonction de chaque personne avec leurs missions détaillées par écrit ainsi que les formations adéquates ? Pour rappel, le DUR s’était engagé que ces points seraient soldés courant janvier !

Question : Le respect des 11 heures de repos entre 2 séances à CP.

Question : De résoudre le problème persistant de la non demande de recadencement de la référence 9804904380 (support poulie pour boite MCP) en zone de kitting HM.

Question : De revoir le besoin pour les entrées QCD au montage (en doublage-> 2 postes, en nuit->1 poste) alors qu’à 4 personnes nous n’arrivons déjà pas à faire le travail. Pour rappel, le DUR de CP s’était engagé pour la réalisation d’un équilibrage en équipe de nuit !

Question : Qu’une synthèse soit faites avec les utilisateurs sur les problèmes des nouveaux CAF (exemple : problème de ceinture, etc.)

Question : Trouvez-vous normal qu’une formation (si on peut parler de formation) soit faite en 5 minutes et sans remplacer le cariste pour la prise en main des nouveaux CAF ?

Question : Comment voulez-vous ne pas arrêter la production alors que le secteur CP FER est en plein transfert avec le compactage et avec la suppression de l’urgentiste CP nuit. Nous vous demandons la remise en place de l’urgentiste à CP FER nuit.

Question : D’intervenir auprès du fournisseur « SOFEDIT » sur la mise en place de « l’étiquette mère » sur les palettes.

Question : Comment se fait-il que le RU CP distribution MV TB n’a pas de clé rouge alors que certains anciens RU ont gardé la leur et l’utilise encore ? Comment font-ils pour la recharger ?

DOMAINE RH

Question : Comment se fait-il que le compteur « flux épargne RTT salarié » n’a pas été incrémenté en début d’année pour les salariés en horaire de journée ?

Question : Comment se fait qu’il y a autant d’anomalies sur les fiches de paie des intérimaires de la société ADECO ?

Question : Après passage de tests (RU ou moniteur) et que le salarié est en fonction, combien de temps faut-il pour le changement de l’intitulé du poste sur la fiche de paie ?

Question : Suite à notre demande (question DP du mois de novembre), vous nous aviez annoncé une distribution de portes badges pour le début d’année 2017. Où en êtes-vous ? Seront-ils du type « tour de cou » car les salariés de la logistique ont besoin du badge en permanence pour démarrer les nouveaux CAF ?

Question : Où en êtes-vous, suite aux propositions des RU, sur la procédure de prise en charge d’une victime en équipe de nuit ? Relance questions DP d’octobre et novembre.

Question : Comment se fait-il que certains salariés n’ont toujours pas reçu leurs nouvelles cartes de mutuelle.

Question : Suite à l’astreinte que vous avez imposé aux salariés de l’équipe de nuit pour téléphoner au numéro vert le 21 et 22 décembre afin de connaitre l’heure de démarrage de la séance, nous vous demandons qu’une prime d’astreinte soit régularisée sur la fiche de paie de janvier.

Question : Est-ce que toutes les personnes en prêt sont à jour sur leurs avenants ?

Question : Quand allez-vous déployer la formation « fiche de paie » aux membres des organisations syndicales ?

Question : Pour les séances supplémentaires en équipe de nuit en cas d’aléas de production, le SPI/GSEA exige la réalisation d’1 dimanche sur 2 comme pour les salariés en doublage les samedis.

Question : Comment se fait-il qu’il y a encore de gros problème sur les payes en équipe de nuit (régularisation trop perçue mois antérieur)?

Question : Comment se fait-il que le RU CP distribution MV TB n’a pas de clé rouge alors que certains anciens RU ont gardé la leur et l’utilise encore ? Comment font-ils pour la recharger ?

 

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 13:58

QUESTIONS/REPONSES DES DELEGUES DU PERSONNEL SPI/GSEA
DU MOIS DE JANVIER 2017

 

1FER Les délégués du SPI/GSEA demandent: Le délai pour aménager les 4 chariots restants pour tracter les soubassements (relance questions DP novembre et décembre 2016) ?

2MON Les délégués du SPI/GSEA demandent: Le résultat du chantier kitting du 08/12/16 et surtout de savoir les plans d’actions concernant l’agencement de la zone kitting PAV en MV4.

3MON Les délégués du SPI/GSEA demandent: De nous diffuser la procédure dégradée comme nous vous l’avions demandé lors de l’instance des DP du mois de décembre sur le serrage de la biellette amortisseur et barre stabilisatrice en MV6.

4UTC Les délégués du SPI/GSEA demandent: De revoir la conception pour le rangement du câble des nouvelles batteries car celui-ci est trop court pour le branchement sur les chargeurs.

5UTC Les délégués du SPI/GSEA demandent: Pourquoi avez-vous retiré de nombreuses batteries de charlattes alors que celles-ci n’ont pas été échangées et sont toujours utilisées ?

6CP Les délégués du SPI/GSEA demandent: De connaître le délai pour la modification des chariots de recadencement des faisceaux en HC1. Ce sujet vous est évoqué depuis le mois de mai 2016 avec des réponses plus abracadabrantes au fur du temps !

7CP Les délégués du SPI/GSEA demandent: Que la répartition en nombre de postes soit identique qu’en tournée (2 personnes pour le déchargement et 3 personnes pour le rangement) au TO2 à CP nuit ferrage (relance question DP de décembre 2016).

8CP Les délégués du SPI/GSEA demandent: Suite à la diminution de la vitesse en marche arrière des nouveaux CAF, nous vous demandons de revoir la charge des postes à CP.

9PEIN Les délégués du SPI/GSEA demandent: Au poste « validation » au contrôle final, comment se fait-il que le moniteur, affecté à celui-ci, n’a pas la prime d’enlignement ?

10RH Les délégués du SPI/GSEA demandent: Comment se fait-il que le compteur « flux épargne RTT salarié » n’a pas été incrémenté en début d’année pour les salariés en horaire de journée ?

11EGP Les délégués du SPI/GSEA demandent: Quand allez-vous statuer sur l’implantation définitive de l’atelier EGP afin d’améliorer l’éclairage de celui-ci ? Relance question DP du mois de novembre.

12FER Les délégués du SPI/GSEA demandent: Quand allez-vous résoudre le problème de montage du rail PLC côté droit en MEF1 ?

13MON Les délégués du SPI/GSEA demandent: Avec le retour des pièces en bord de ligne, les déplacements (OC) associés ont-ils été pris en compte dans l’équilibrage des postes ?

14MON Les délégués du SPI/GSEA demandent: De résoudre le problème de contrainte et d’enlignement des véhicules vitrés (poste : pose vitre latérale en HC5).

15UTC Les délégués du SPI/GSEA demandent: D’avoir la possibilité de commander des casquettes de protection 1ère génération (moins chaude et moins lourde).

16UTC Les délégués du SPI/GSEA demandent: Comment se fait que les ¾ des sanitaires du poteau K18 au ferrage sont condamnés depuis plusieurs semaines ? Merci de respecter les règles de vie basiques en mettant à disposition des sanitaires.

17CP Les délégués du SPI/GSEA demandent: Les nouveaux CAF sont-ils adaptés en longueur pour l’approvisionnement des pièces en MEF ?

18CP Les délégués du SPI/GSEA demandent: Y a-t-il une modification de la norme sur la vitesse des nouveaux CAF en marche arrière (passage de 11 à 9 km/h) ? Sinon, nous vous demandons de remettre la vitesse comme sur les anciens, c’est-à-dire à 11km/h.

19CP Les délégués du SPI/GSEA demandent: Comment se fait-il qu’il n’y a pas eu de long briefing le 04/01/17 à CP tournée bleue ?

20PEIN Les délégués du SPI/GSEA demandent: Avez-vous les moyens (aspirateurs, masques, lunettes, EPI spécifique, absorbant en quantité et à disposition de MAI, etc.) pour les salariés qui sont intervenus pour absorber les solvants au lieu d’utiliser des balais et des pelles ?

21RH Les délégués du SPI/GSEA demandent: Comment se fait qu’il y a autant d’anomalies sur les fiches de paie des intérimaires de la société ADECO ?

22FER Les délégués du SPI/GSEA demandent: De résoudre le problème d’approvisionnement de matériels au ferrage équipe de nuit (disques ; gants, etc.).

23MON Les délégués du SPI/GSEA demandent: De refaire une étude (avec membres du CHSCT) sur la nécessité du port de la casquette sur tous les postes du montage.

24MON Les délégués du SPI/GSEA demandent: Confirmez-vous la réception du nouveau moyen de prise des berceaux nus en MV6 courant janvier ?

25UTC Les délégués du SPI/GSEA demandent: Comment se fait-il que les allées de circulation, les parkings n’ont pas étaient salés le mardi 03/01/17 ? Nous espérons que vous n’avez pas réalisé de gain sur ce type de prestation !

26CP Les délégués du SPI/GSEA demandent: Quelle est la procédure en cas de non déchargement d’un camion pour cause de saturation des quais et que celui-ci est reprogrammé le lendemain aux heures d’influences (Ex : flux 841 refusé le 03/01/17 dans l’après-midi) ?

27CP Les délégués du SPI/GSEA demandent: De garantir le bon positionnement des bases dans les zones de kitting (main courante vers l’opérateur). Pour rappel, il y a eu un AT le 13/12/16 à cause de cela.

28CP Les délégués du SPI/GSEA demandent: A force de basculer les références sur les circuits H04 et A04 (flux direct), ceux-ci sont surchargés. Nous vous demandons une étude au plus vite de ces postes.

29PEIN Les délégués du SPI/GSEA demandent: Existe-t-il des consignes de sécurité lors de fuite de solvant en peinture (incident survenu le 03/01/17 en tournée verte) ?

30PEIN Les délégués du SPI/GSEA demandent: Pourquoi n’y a-t-il pas eu de consigne d’évacuation des salariés lors de la fuite de solvant du 03/01/17 ? Etes-vous conscient des désagréments subis par les salariés par cette odeur ?

31RH Les délégués du SPI/GSEA demandent: Après passage de tests (RU ou moniteur) et que le salarié est en fonction, combien de temps faut-il pour le changement de l’intitulé du poste sur la fiche de paie ?

32MON Les délégués du SPI/GSEA demandent: Existe-t-il un préventif sur l’installation de remplissage d’huile BV en MV6 (changement des filtres, nettoyage de l’installation ou autres)? Malgré la mise en place d’un ventilateur, les salariés sont toujours incommodés par cette odeur. Ce sujet a déjà été abordé lors des instances DP de juin et juillet.

33MON Les délégués du SPI/GSEA demandent: Comment se fait-il que vous n’avez pas respecté la production annoncée au CE (25 véhicules en HC et 10 en MV) du mardi matin 03/01/17 avec l’effectif en adéquation ? Il y a eu 40 véhicules fait en HC et 23 en MV.

34UTC Les délégués du SPI/GSEA demandent: Pourquoi n’avez-vous pas anticipé la remise en route du chauffage pour la production du 03/01/17 du matin ?

35UTC Les délégués du SPI/GSEA demandent: Les portes du supermarché au montage sont condamnées, en cas de nécessité d’intervention comment fait SIS (incident survenu en décembre 2016) ?

36CP Les délégués du SPI/GSEA demandent: A quand la réception des conditionnements durables pour les panneaux isorels comme vous l'aviez annoncé ? Ce poste est ergonomiquement exécrable avec les conditionnements actuels. Relance questions DP de ces 3 derniers mois + question CHSCT du 17/09/2016.

37CP Les délégués du SPI/GSEA demandent: A notre question DP du mois de novembre sur le déplacement du bureau du gestionnaire débord dans un des bureaux de la tente débord, vous nous aviez répondu : « Un regroupement est envisagé vers la mi-novembre ». Où en êtes-vous ? Car il fait de plus en froid à ce poste.

38CP Les délégués du SPI/GSEA demandent: Où en est-on de l’organisation des méthodes LOG ? A quand la prise de fonction de chaque personne avec leurs missions détaillées par écrit ainsi que les formations adéquates ? Pour rappel, le DUR s’était engagé que ces points seraient soldés courant janvier !

39RH Les délégués du SPI/GSEA demandent: Suite à notre demande (question DP du mois de novembre), vous nous aviez annoncé une distribution de portes badges pour le début d’année 2017. Où en êtes-vous ? Seront-ils du type « tour de cou » car les salariés de la logistique ont besoin du badge en permanence pour démarrer les nouveaux CAF ?

40RH Les délégués du SPI/GSEA demandent: Où en êtes-vous, suite aux propositions des RU, sur la procédure de prise en charge d’une victime en équipe de nuit ? Relance questions DP d’octobre et novembre.

41MON Les délégués du SPI/GSEA demandent: Les salariés qui seront replacés suite au projet de compactage ont-ils tous été reçus afin de recueillir leurs souhaits ? Où en êtes-vous sur le reclassement de ces salariés ?

42MON Les délégués du SPI/GSEA demandent: Suite à votre réponse de la séance DP de décembre, concernant l’impossibilité de modifier la plateforme côté droit pour le branchement des faisceaux sous sièges, nous vous demandons une étude de ce poste par l’ergonome.

43UTC Les délégués du SPI/GSEA demandent: La réfection de la porte du SAS GSF (parc à vide) au montage.

44UTC Les délégués du SPI/GSEA demandent: Comment se fait-il qu’il n’y plus de distributeur d’essuie main au vestiaire 44 au montage.

45CP Les délégués du SPI/GSEA demandent: Le respect des 11 heures de repos entre 2 séances à CP.

46CP Les délégués du SPI/GSEA demandent: De résoudre le problème persistant de la non demande de recadencement de la référence 9804904380 (support poulie pour boite MCP) en zone de kitting HM.

47RH Les délégués du SPI/GSEA demandent: Comment se fait-il que certains salariés n’ont toujours pas reçu leurs nouvelles cartes de mutuelle.

48RH Les délégués du SPI/GSEA demandent: Suite à l’astreinte que vous avez imposé aux salariés de l’équipe de nuit pour téléphoner au numéro vert le 21 et 22 décembre afin de connaitre l’heure de démarrage de la séance, nous vous demandons qu’une prime d’astreinte soit régularisée sur la fiche de paie de janvier.

49MON Les délégués du SPI/GSEA demandent: Combien de postes de progressivité, avec les équipes, avez-vous ENCORE l’intention de supprimer. Nous vous demandons un chiffre réel et non une réponse évasive.

50MON Les délégués du SPI/GSEA demandent: Pourquoi avez-vous engagé un enlignement exécrable les derniers jours de décembre en brulant toutes les contraintes sans renfort dans les équipes et en interdisant les arrêts ANDON. Nous vous exigeons des explications car à notre connaissance il existe une procédure.

51MON Les délégués du SPI/GSEA demandent: De quel droit, avez-vous shunté la gestion des poumons en décembre ? Pour rappel, elle avait été mise en place afin d’éviter les micro-arrêts qui gênaient les salariés.

52UTC Les délégués du SPI/GSEA demandent: De revoir l’écartement de tous les vestiaires afin de garantir un espacement constant entre ceux-ci. N’est-il pas possible de les fixer ou de mettre des butées au sol ?

53UTC Les délégués du SPI/GSEA demandent: Comment se fait-il qu’il n’y plus de distributeur d’essuie-mains au vestiaire 44 au montage ??

54CP Les délégués du SPI/GSEA demandent: De revoir le besoin pour les entrées QCD au montage (en doublage-> 2 postes, en nuit->1 poste) alors qu’à 4 personnes nous n’arrivons déjà pas à faire le travail. Pour rappel, le DUR de CP s’était engagé pour la réalisation d’un équilibrage en équipe de nuit !

55CP Les délégués du SPI/GSEA demandent: Qu’une synthèse soit faites avec les utilisateurs sur les problèmes des nouveaux CAF (exemple : problème de ceinture, etc.)

56RH Les délégués du SPI/GSEA demandent: Est-ce que toutes les personnes en prêt sont à jour sur leurs avenants ?

57RH Les délégués du SPI/GSEA demandent: Quand allez-vous déployer la formation « fiche de paie » aux membres des organisations syndicales ?

58CP Les délégués du SPI/GSEA demandent: Trouvez-vous normal qu’une formation (si on peut parler de formation) soit faite en 5 minutes et sans remplacer le cariste pour la prise en main des nouveaux CAF ?

59CP Les délégués du SPI/GSEA demandent: Comment voulez-vous ne pas arrêter la production alors que le secteur CP FER est en plein transfert avec le compactage et avec la suppression de l’urgentiste CP nuit. Nous vous demandons la remise en place de l’urgentiste à CP FER nuit.

60MON Les délégués du SPI/GSEA demandent: En attendant la réception de rehausseurs retourneurs au TAR en MV1, nous exigeons qu’une organisation (en collaboration entre la fabrication et CP) soit mise en place au plus vite et dans les 3 tournées afin que les salariés ne doivent plus chercher les traverses à l’arrière des containers ou de porter celles-ci à 1 personne.

61UTC Les délégués du SPI/GSEA demandent: Encore une fois et dès le début de l’année, nous déplorons, encore une fois, l’état de saleté des vestiaires en général (sol, douches et sanitaires) et le non approvisionnement des dérouleurs d’essuie mains. Nous vous demandons des audits à fréquences rapprochées avec des plans d’actions visualisables par tous.

62FER Les délégués du SPI/GSEA demandent: La réparation d’une des 2 imprimantes en panne depuis un certain temps en cabine de disquage en MEF1. L’implantation de ces imprimantes dans une zone poussiéreuse est-elle judicieuse ? Nous vous demandons le déplacement de celles-ci ailleurs que dans cette zone.

63FER Les délégués du SPI/GSEA demandent: De renforcer l’effectif en MEF1 équipe de nuit.

64MON Les délégués du SPI/GSEA demandent: De revoir la pente du meuble de stockage des palettes de batteries en MV2 car la palette de derrière ne descend pas toute seule.

65RH Les délégués du SPI/GSEA demandent: Pour les séances supplémentaires en équipe de nuit en cas d’aléas de production, le SPI/GSEA exige la réalisation d’1 dimanche sur 2 comme pour les salariés en doublage les samedis.

66RH Les délégués du SPI/GSEA demandent: Comment se fait-il qu’il y a encore de gros problème sur les payes en équipe de nuit (régularisation trop perçue mois antérieur)?

67CP Les délégués du SPI/GSEA demandent: D’intervenir auprès du fournisseur « SOFEDIT » sur la mise en place de « l’étiquette mère » sur les palettes.

68UTC Les délégués du SPI/GSEA demandent: De revoir le CAF pour le changement des batteries à CP ferrage, fourches trop épaisses avec les nouvelles batteries.

69UTC Les délégués du SPI/GSEA demandent: Avec les anciens CAF, il était possible de les déplacer, de les écarter en cas de panne. Cela n’est plus possible avec les nouveaux CAF (activation du système de blocage des freins). Comment fait-on si celui-ci gêne en cas de panne de l’engin ?

70FER Les délégués du SPI/GSEA demandent: Comment expliquez vous les problèmes d’approvisionnement de gants, d’écran de protection de cagoule de soudeur, de piles pour cagoules au secteur BR en équipe de nuit ?

71FER Les délégués du SPI/GSEA demandent: Des explications sur la perte de 100 véhicules en ligne armature dans la nuit du 5 au 6 janvier pour un problème de sertisseuses (1 en panne depuis octobre 2016 et la 2° en panne dans la nuit) ?

72MON Les délégués du SPI/GSEA demandent: De fiabiliser les 2 manipulateurs (série et dégradé) de l’OP 12 au TAR en MV1.

73RHLes délégués du SPI/GSEA demandent: Comment se fait-il que le RU CP distribution MV TB n’a pas de clé rouge alors que certains anciens RU ont gardé la leur et l’utilise encore ? Comment font-ils pour la recharger ?

74CPLes délégués du SPI/GSEA demandent: Comment se fait-il que le RU CP distribution MV TB n’a pas de clé rouge alors que certains anciens RU ont gardé la leur et l’utilise encore ? Comment font-ils pour la recharger ?

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2017 1 09 /01 /janvier /2017 14:20

France

La bataille entre pays européens pour accueillir la future usine du Californien Tesla se poursuit. En voyage aux Etats-Unis pour le CES de Las Vegas, le ministre de l’Economie Michel Sapin en a profité pour faire un saut à San Francisco le 6 janvier et rencontrer Diarmud O’Connel, vice-président de la société chargé du développement économique, à son usine de Fremont. « L’équipe nous a dit que la France pouvait les intéresser », indique M. Sapin. 

« Les quais hauts de la rive droite vont bénéficier de nouveaux aménagements. Un nouveau transport écologique va y être implanté, sous la forme d’un tram-bus à haut niveau de service », a annoncé la maire de Paris le 6 janvier. Ce tram-bus électrique, qui desservira Paris dès septembre 2018, pour s’étendre jusqu’aux Hauts-de Seine et au Val-de-Marne en 2023, sera à double sens. A Paris, il occupera deux des quatre couloirs de circulation des quais hauts de la rive droite (du pont de la Concorde à l’Hôtel de Ville dans un premier temps), réduisant de fait de moitié la place des voitures. Certains axes (le Carrousel du Louvre, le long du jardin des Tuileries) leur seront même interdits. En contrepartie, une partie de la rue de Rivoli passera en double sens et une piste cyclable à double sens ira de la place de la Concorde à la Bastille. 

Véhicules connectés et autonomes

Jaguar Land Rover a pris une participation minoritaire dans CloudCar, une entreprise spécialisée dans les technologies pour les voitures connectées. 

Carlos Ghosn a révélé, au CES de Las Vegas, qu’un programme pilote de véhicules autonomes allait être démarré cette année à Tokyo avec des modèles Leaf. L’initiative fera l’objet d’un partenariat avec DeNA, équivalent japonais de Google. Nissan a également annoncé la disponibilité d’un service inédit dédié aux véhicules autonomes développé sur des bases technologiques empruntées à la NASA : Seamless Autonomous Mobility. Le constructeur a en outre signé un accord avec Microsoft afin d’utiliser le logiciel de reconnaissance vocale Cortana comme assistant intelligent. 

Voiture ou navette autonome, sécurité, autopartage : plusieurs start-ups françaises spécialisées dans la mobilité de demain s’affichent au Salon CES de Las Vegas, notamment Navya (qui a déjà lancé une navette autonome à Lyon), Chronocam, Esi Group (qui expose à Las Vegas la technologie de la start-up Civitec), Yogoko, Proverun et Easymile. 

Mercedes prévoit de lancer dès l’an prochain un modèle de série doté d’un système d’intelligence artificielle, dans le cadre de sa collaboration avec Nvidia. 

Le président de Waymo, John Krafcik, a affirmé hier à Detroit que l’entreprise était prête à proposer sa technologie de voitures autonomes à plusieurs constructeurs, ce qui la positionne plus clairement comme fournisseur automobile. Il a également annoncé que Waymo commencerait à faire rouler des monospaces autonomes développés avec Chrysler en Californie et dans l’Arizona d’ici à la fin du mois. 

BMW, Intel, Mobileye et HERE s’associent dans la cartographie en temps réel pour voitures autonomes ; les partenaires veulent développer une carte basée sur des données récoltées par les utilisateurs et mise à jour grâce aux images prises par les caméras embarquées de millions de véhicules. 

International

Les ventes de véhicules utilitaires légers (jusqu’à 3,5 tonnes) en Espagne ont augmenté de 14,1 % en décembre, à 16 500 unités, indiquent les associations du secteur (ANFAC et Faconauto notamment). Sur les douze mois de 2016, le marché des VUL a progressé de 11,2 %, à 172 106 unités. Les prévisions portent sur une croissance de 7 % environ en 2017, à quelque 184 000 unités. (Communiqué ANFAC)

Les ventes totales de véhicules au Brésil ont reculé de 10,3 % en décembre, à 204 329 unités, et de 20,2 % sur l’ensemble de l’année 2016, à 2 050 317 unités, indique l’ANFAVEA (Association des constructeurs au Brésil). Les ventes de voitures et de véhicules utilitaires légers, notamment, ont reculé de 9,8 % en décembre, à 199 211 unités, portant le volume pour les douze mois de 2016 à 1 988 593 unités, en baisse de 19,8 %. Pour l’année 2017, l’ANFAVEA prévoir un début de reprise du marché brésilien, à 2,133 millions d’unités. 

La production de véhicules au Brésil (voitures, utilitaires légers et véhicules de fort tonnage) a augmenté de 40,6 % en décembre, 200 887 unités, mais recule de 11,2 % sur les douze mois de 2016, à 2 157 379 unités, a annoncé l’ANFAVEA (Association des constructeurs). Les exportations de véhicules ont par ailleurs augmenté de 36,1 % en décembre, à 62 941 unités, et de 24,7 % sur douze mois, à 520 286 unités. Pour 2017, l’ANFAVEA prévoit une hausse de 4 % de la production de véhicules, à 2,413 millions d’unités, dont 2,313 millions de véhicules légers (voitures et VUL). 

Les ventes de Mazda en Chine ont augmenté de 21,4 % en 2016, à 285 653 unités, dont 35 593 unités pour le seul mois de décembre (+ 42 %). Le constructeur a ainsi largement dépassé l’objectif initial de 240 000 unités fixé pour 2016. (Gasgoo)

Fiat Chrysler a annoncé hier qu’il allait investir un milliard de dollars dans deux usines américaines - celle de Warren (Michigan) et celle de Toledo (Ohio) -, ce qui se traduira par la création de 2 000 emplois, et qu’il produirait à Warren des pick-ups Ram actuellement fabriqués au Mexique. (Ensemble de la presse)

Ford a vendu 1,27 million de véhicules en Chine en 2016 (+ 14 %). (Automotive News)

Jaguar Land Rover a vendu 583 313 véhicules dans le monde en 2016 (+ 20 %). (Reuters)

Selon les chiffres publiés par la KAMA (association des constructeurs coréens), les cinq grands constructeurs coréens (Hyundai, Kia, GM Korea, Renault Samsung et Ssangyong) ont produit 4,228 millions de véhicules en 2016 (- 7,2 %). (Yonhap)

Volkswagen prévoit de lancer un véhicule de loisir électrique, a déclaré Klaus Bischoff, responsable du design pour la marque VW. Il s’agira du deuxième modèle basé sur la plateforme modulaire pour véhicules électriques (MEB) du groupe allemand. (Automotive News Europe)

Les immatriculations de véhicules légers neufs au Royaume-Uni ont augmenté de 1 % en 2016, à 375 687 unités, selon les chiffres publiés par la SMMT (association des constructeurs britanniques). 

Matthais Müller, président de Volkswagen, a déclaré que le constructeur maintiendrait ses usines au Mexique, mais s’est engagé à produire des voitures électriques aux Etats-Unis.

Volvo Cars s’attend à exporter la moitié de la production de sa future usine américaine ; le site de Charleston - première usine de Volvo Cars aux Etats-Unis - commencera à produire des S60 en 2018. 

Les ventes de voitures électriques en Allemagne devraient augmenter de 50 % en 2017, selon les estimations du VDIK (fédération allemande des importateurs d’automobiles). 

En marge du Salon de Detroit, Dietmar Voggenreiter, responsable des ventes d’Audi, a déclaré que la marque aux anneaux avait vendu 1,87 million de voitures en 2016 (+ 3,8 %. 

La marque Mercedes a vendu 2 088 900 voitures en 2016 (+ 11,3 %), détrônant ainsi BMW en tant que première marque de haut de gamme dans le monde, s’est félicité Dieter Zetsche, président de Daimler, lors du Salon automobile de Detroit. 

Volkswagen serait en passe de conclure un accord d’un montant de « plus de 2 milliards de dollars » avec les autorités américaines pour mettre un terme à l’enquête pénale sur les moteurs diesel truqués aux Etats-Unis. Cet arrangement financier entre le géant allemand et le Département de la Justice (DoJ) pourrait être annoncé « dès la semaine prochaine ». 

GAC Fiat Chrysler a vendu 179 872 véhicules en 2016, dont 142 216 (soit 79 % du total) fabriqués en Chine (+ 260 %). Les ventes de Jeep Cherokee, notamment, ont dépassé les 100 000 unités l’an passé, et celles de la Jeep Compass ont atteint plus de 130 000 unités. 

Volkswagen va rappeler environ 50 000 véhicules (Golf et Beetle) en Chine, en raison d’un possible problème de freinage lors de l’utilisation du régulateur de vitesse. 

Porsche estime que les voitures 100 % électriques représenteront un pourcentage à deux chiffres de ses ventes totales d’ici à 2025. 

KAMAZ compte vendre 36 000 véhicules en 2017, dont 6 000 à l’exportation. "Nous allons mettre l’accent sur les marchés étrangers cette année, notamment l’Iran, l’Asie du Sud-Est et l’Amérique latine", a déclaré Sergey Kogogin, directeur général de KAMAZ. 

La marque Volkswagen a vendu près de 6 millions de véhicules en 2016 (en hausse de 2,8 %), a déclaré Herbert Diess, patron de la marque, lors du Salon de Detroit.

Geely a vendu 765 851 véhicules en 2016 (+ 50 %), dépassant ainsi largement son objectif de 700 000 ventes. Sur le seul mois de décembre, le constructeur chinois a vendu 108 230 unités (+ 101 %). 

Les tout-terrain de loisir seront à l’honneur au salon de l’automobile de Detroit, qui a débuté hier, indique le Detroit News.

 

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 12:21

Le groupe PSA reste stable mais reste le premier groupe automobile en France dans un marché qui retrouve des couleurs. En France le niveau de 2 millions, considéré comme le seuil "normal" d'immatriculations annuelles, a été dépassé l'an passé.

Le marché automobile français a retrouvé sa bonne santé en 2016 en dépassant le seuil symbolique des deux millions d'immatriculations, une première depuis 2011, avec un fort bond du groupe Renault, selon les statistiques publiées le 1er janvier 2017.

La hausse des livraisons de voitures particulières neuves s'est établie l'an dernier à 5,1%, ce qui représente 2,015 millions d'unités, indique le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) dans un communiqué.  Le marché automobile n'avait plus atteint la barre des deux millions d'immatriculations depuis 2011. Il était à l'époque soutenu par une prime à la casse, instaurée en 2009 pour lutter contre les effets de la crise de 2008, gonflant artificiellement la demande.

Le groupe Renault a vu ses immatriculations de voitures particulières bondir de 8% à 518.469 unités, grâce à sa marque "low-cost" Dacia dont les livraisons ont augmenté de 13,4% l'an dernier. Avec les utilitaires, la hausse atteint 7,3%.

Le rival français de l'entreprise au losange, le groupe PSA, est resté stable l'an dernier pour les livraisons de ses voitures particulières (0%) à 558.976. Avec les utilitaires, le groupe progresse de 1,4%. PSA connaît actuellement un creux commercial à cause du renouvellement de produits vedettes (Peugeot 3008 et 5008, Citroën C3) et d'une gamme DS en fin de carrière.  Il reste toutefois le premier groupe français en France, avec 27,7% des immatriculations l'an dernier, suivi par Renault à 25,73% de part de marché pour les voitures particulières.

Les deux constructeurs français restent prophètes en leur pays et s'arrogent près de 54% du marché.

Recul de la marque Volkswagen

Les groupes étrangers ont toutefois connu l'an dernier une hausse générale de 6,8% de leurs immatriculations.  Dans le détail, le groupe Volkswagen (VW), dont l'image a été ternie par le scandale des moteurs diesel truqués qui a éclaté en septembre 2015, demeure le premier importateur.  Il connu une hausse des livraisons de 2,8% à 258.603 unités, mais la marque Volkswagen a vu ses immatriculations reculer de 0,7%. Ce sont donc les autres marques, en particulier Audi (+10,1%), qui ont permis au géant allemand de progresser en volume.

Les autres grands constructeurs mondiaux se trouvent dans un mouchoir de poche. Le groupe allemand BMW (avec Mini) arrive à la quatrième place et affiche un bond des livraisons de 12,7% à 85.712 unités, devant le japonais Toyota qui a enregistré une hausse de 8,6% à 82.796. En sixième position, le groupe Fiat-Chrysler (FCA) a bénéficié l'an dernier de ses 4x4 urbains Jeep pour faire augmenter ses livraisons de 13,2% à 81.014.

En revanche, les livraisons de l'américain Ford ont reculé de 1,9% à 79.173. Le constructeur japonais Nissan est aussi à la baisse (-3,8%) à 72.367 unités. Le groupe Daimler, qui a vu les livraisons de Mercedes bondir de 12,1%, a connu une hausse de 11,9%.

A l'échelon européen, le marché automobile devrait dépasser en 2016 le niveau des 14,5 millions d'unités, après 13,7 millions de véhicules vendus en 2015. Malgré tout, il restera encore en deçà des près de 16 millions vus avant la crise de 2008-2013. 

 

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 11:45

En perte de vitesse, les petites voitures urbaines s'adaptent aux nouvelles attentes des automobilistes.

Les petites voitures n'ont plus le vent en poupe. Les Européens se détournent de plus en plus des minicitadines, une catégorie symbolisée notamment par la Renault Twingo, la triplette issue de la coopération PSA-Toyota (Citroën C1, Peugeot 108 et Toyota Aygo), la triplette du groupe VW (Volkswagen Up!, Seat Mia et Skoda Citigo), et les coréennes Kia Picanto et Hyundai i10. Dans ce schéma, la Fiat 500 et la Smart Fortwo font figure d'exception. L'italienne profite d'être positionnée sur le segment des petites chics. Quant à la franco-allemande, ses 2,69 mètres constituent une offre unique.

L'année dernière, sur le marché français, les minicitadines n'ont pas dépassé 24 % du total du segment B. Si la Renault Twingo a sauvé la face, représentant 38 % des ventes de la Clio IV, la Volkswagen Up! n'a pas dépassé 12 % du volume de la Polo. Et les constructeurs ne voient pas l'avenir sous les meilleurs auspices pour ces minicitadines. Considérés le plus souvent comme la deuxième voire la troisième voiture du foyer, ces modèles ont surtout bénéficié d'un tarif ultra-attractif. Or cela n'est plus si vrai aujourd'hui. L'avantage prix dont ils jouissaient par rapport à leurs grandes sœurs s'est considérablement réduit. Il n'est désormais pas rare de voir des entrées de gamme de citadines au même tarif que les petites, sans compter la redoutable concurrence de la Dacia Sandero.

L'autophobie rampante des grandes métropoles

Les contraintes réglementaires, que ce soit en termes de dépollution ou de sécurité, pèsent de plus en plus lourd sur le coût de ces dernières et dégradent la rentabilité des programmes. Ces raisons avaient d'ailleurs conduit PSA et Toyota à unir leurs forces. De son côté, Volkswagen a stoppé le projet du Taigun, un petit SUV sur la base de la Up!, en raison d'un retour sur investissement hypothétique. Ces petites sont surtout appréciées des citadins pour leur format de poche (autour de 3,50 m) permettant de stationner, mais aussi de se faufiler plus facilement. Or, dans la plupart des métropoles européennes, les difficultés de circulation autant que les politiques autophobes, qui se concrétisent par la réduction du nombre de places de parking et de voies de circulation, les restrictions et les plans de circulation ubuesques, découragent chaque jour un nombre plus important d'automobilistes de posséder une minicitadine.

À cela, il faut ajouter la paupérisation d'une partie de la population. Lorsque vous faites l'addition des contraintes et des inconvénients et que vous y ajoutez le fait qu'une citadine mesurant près de 4 m est plus spacieuse et donc plus polyvalente, vous comprendrez que le segment B, le deuxième plus important en Europe avec 4,7 millions d'unités, est en plein chambardement. Preuve en est donnée par Ford, qui abandonne la Ka pour dédoubler son offre dans le segment B avec la Ka+ constituant l'entrée de gamme, et avec une future Fiesta déclinée en quatre variantes, dont une déclinaison Vignale et un inédit crossover Fiesta Active intégrant les codes des SUV. C'est pour surfer sur la vague des véhicules de loisirs que Suzuki se distingue en proposant l'Ignis. Reste que les mini n'ont pas dit leur dernier mot. Volkswagen a programmé une Up! GTI pour chasser sur les terres de la Renault Twingo GT et de la Smart Forfour Brabus.

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2016 4 29 /12 /décembre /2016 19:04

Lancé depuis la création du site Sevelnord, pour récompenser un membre ou une équipe faisant partie du personnel ouvrier (CDI ou CDD) qui a déposé un dossier du nom d’AMPER (pour AMélioration PERrmanente), ce dispositif permet de proposer des améliorations et de renforcer durablement l’efficacité de l’entreprise. L’AMPER peut couvrir la plupart des domaines (conditions de travail, la sécurité, la qualité, l’environnement, les coûts et la fiabilité…) et peut même entraîner pour ses auteurs trois types de gratifications forfaitaires allant de 26 à 1 524 € selon leur degré d’importance.

« Il n’y a que vous qui pouvez être les acteurs de progrès » a déclaré le directeur en s’adressant aux personnes récompensées ce jeudi 22 décembre, ajoutant « vous êtes les ambassadeurs du système AMPER, et vous m’avez une fois encore cette année «bluffée par vos idées» notant à titre d’exemple qu’en 2016, 4864 idées d’amélioration avaient été déposées par plus de 1939 salariés, «preuve de la vitalité participative de l’entreprise» ».

Il a conclu après la présentation de chaque Amper retenu cette année par son ou ses « inventeurs(s) en félicitant chacun des quarante-sept lauréats du palmarès des idées d’amélioration retenues ».

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2016 5 23 /12 /décembre /2016 09:46
France

Après la Hyundai i20 Coupé WRC, la Ford Fiesta WRC et la Toyota Yaris WRC, Citroën est le dernier constructeur à dévoiler sa voiture pour la saison 2017, la C3. Ce nouveau modèle marque le retour à temps plein de la marque aux chevrons dans le championnat du monde des rallyes. Citroën n’avait qu’un programme partiel cette année, mais Kris Meeke, le leader de l’équipe, a remporté deux rallyes. Citroën espère décrocher de nouveaux succès en 2017, avant de jouer le titre l’année suivante. (Autoplus.fr) « En 2017, nous voulons [...] gagner des courses à la régulière, en battant nos concurrents », prévient Yves Matton, patron de Citroën Racing. « Puis en 2018, nous aurons pour objectif de ramener au moins un titre mondial à la maison », déclare-t-il. 

Actuellement à 2 heures dans les standards de la marque, le temps maximal de traitement des leads sera fixé à 1 heure en 2017. Cette stratégie s’inscrit dans le déploiement d’un ciblage Internet de plus en plus « chirurgical », explique Guillaume Couzy, qui deviendra directeur du commerce France de Peugeot le 1er janvier. 

Renault a fixé son assemblée générale au 15 juin 2017 de manière à éviter d’interférer avec l’élection présidentielle. Le constructeur a normalement l’habitude de réunir ses actionnaires en avril, rappellent Les Echos.

Les particuliers installant une borne de recharge pour véhicule électrique à domicile continueront de bénéficier d’un crédit d’impôt de 30 % en 2017. L’amendement destiné à faire porter ce taux à 50 % l’an prochain – et soutenu par le gouvernement – a en effet été rejeté par les députés lors de l’examen du PLF 2017 à l’Assemblée nationale. Plusieurs députés s’y sont déclarés défavorables, ne souhaitant pas que chaque particulier dispose de sa propre borne ou bien jugeant que les subventions accordées aux collectivités territoriales via l’Ademe étaient suffisantes. (Journalauto.com)

La ministre de l’Environnement et de l’Energie Ségolène Royal s’est dite favorable à une interdiction complète à terme des voitures diesel en France, à l’image de ce que la maire de Paris Anne Hidalgo veut appliquer dans la capitale à partir de 2025. A la question de savoir s’il ne serait pas plus simple de tout bonnement interdire la vente de voitures diesel en France, la ministre a répondu positivement. « Mais si, il faut préparer l’après-diesel, malgré les résistances », a déclaré Mme Royal sur France Inter, estimant que l’interdiction des voitures diesel prévue à Paris dès 2025 était « une bonne idée parce qu’il faut anticiper ». Mais « on ne peut pas faire les choses du jour au lendemain, il faut être aussi responsable par rapport aux emplois industriels », a toutefois tempéré la ministre. (AFP)

Véhicules connectés et autonomes

Honda a annoncé qu’il discutait avec Waymo (entité de Google) en vue d’une coopération technique dans le développement de véhicules autonomes. "Les équipes des deux entreprises vont utiliser, lors de tests sur route aux Etats-Unis, des véhicules Honda équipés de capteurs, logiciels et ordinateurs de conduite autonome conçus par Waymo", a expliqué Honda. 

La Chine veut mettre en place des normes nationales pour la communication entre véhicules (« car-to-car ») dès 2018 ; cette technologie de connectivité entre véhicules est essentielle au développement de la conduite autonome. 

L’expérimentation par Uber d’un service de voitures de transport sans chauffeur à San Francisco n’aura duré qu’une semaine. L’entreprrise a annoncé mercredi qu’elle mettait fin à ce projet pilote, le Département des véhicules à moteur de l’Etat de Californie ayant annulé l’enregistrement de ses voitures. 

International

La progression du marché européen des véhicules utilitaires légers a repris en novembre, s’établissant à 13,5 %, à 168 667 unités ; sur onze mois, le marché a enregistré une hausse de 12,1 %, à 1 741 498 unités. Les immatriculations de véhicules utilitaires de plus de 3,5 tonnes ont augmenté de 12,8 % le mois dernier, à 31 555 unités ; le marché s’est élevé à 334 460 unités sur onze mois, en hausse de 10,9 %. Le marché des véhicules industriels de plus de 16 tonnes a quant à lui enregistré une hausse de 12,1 % en septembre, à 25 156 unités ; au cumul, il a progressé de 11,9 %, à 267 987 unités. Enfin, le marché des autobus et autocars a augmenté de 0,4 % en novembre, à 3 577 unités ; sur onze mois, il a progressé de 2 %, à 36 170 unités. (Communiqué de presse Acea)

Les deux usines d’assemblage de Fiat Chrysler au Canada (à Windsor et Brampton) seront à l’arrêt la première semaine de janvier. La décision vise à ajuster la production à la demande, a indiqué le constructeur. (Presse américaine)

Guido Giovannelli a pris la présidence de Maserati Japon en novembre dernier. Il a été remplacé dans ses anciennes de fonctions de directeur général de Maserati West Europe par Giulio Pastore, président de Maserati West Europe. (Autoactu.com)

Le SUV Seat Ateca a été désigné "Meilleur achat automobile européen 2017", lors de la cérémonie de remise des prix Autobest. Le jury d’Autobest est composé de journalistes spécialisés de 31 pays. Le véhicule s’est distingué face à ses concurrents par le design, le confort, la facilité de conduite, le rapport-qualité-prix, le réseau commercial et le réseau de services. (Journal de l’Automobile)

Tesla a annoncé qu’il avait augmenté sa capacité d’emprunt de 500 millions de dollars en renégociant des accords avec ses créanciers. (Automotive News)

Pour la troisième année d’affilée, la Toyota Prius Full Hybrid a obtenu cinq étoiles aux crash-tests d’Euro NCAP. La Prius IV est récompensée cette année en obtenant le titre de "Meilleure voiture 2016" sur le segment des familiales. C’est la deuxième fois que le constructeur japonais remporte un tel prix, après celui de "Meilleure voiture 2010" du segment des monospaces compacts obtenu par le Toyota Verso. (Journal de l’Automobile)

Mercedes Vans (véhicules utilitaires légers) a vendu 324 000 véhicules sur 11 mois, en hausse de 13 %. (Automobilwoche)

La NHTSA (Agence américaine en charge de la sécurité routière) a ouvert une enquête préliminaire sur des Smart ForTwo, après plusieurs incendies. (Automotive News Europe)

Pour l’industrie automobile européenne, le millésime 2016 sera un grand cru. La production de véhicules légers devrait atteindre 19,1 millions d’unités, en hausse de 5,7 % d’après le cabinet PwC. C’est tout simplement le plus haut niveau de l’histoire de l’automobile. Si on ajoute les autobus et poids lourds, la barre symbolique des 20 millions de véhicules devrait être atteinte. La production est au beau fixe parce que les ventes ont progressé de quelque 7 % sur l’année (elles devraient s’établir à 17,1 millions d’unités sur 12 mois). Si la France n’a pas encore retrouvé son point haut de 2002 – 3,65 millions de véhicules – elle affiche une croissance de 4 % avec 2 millions de véhicules sortis de ses usines cette année. Surtout, Renault et le Groupe PSA ont renforcé leur compétitivité. 

Le Groupe PSA aura produit un total de 505 300 véhicules dans ses usines espagnoles en 2016, en hausse de 2,3 % par rapport à 2015. En ajoutant la production du centre de Mangualde au Portugal, la production du Groupe PSA dans la péninsule ibérique (Pôle Industriel Ibérique) s’établit à 550 000 unités pour 2016, en hausse de 2,5 %. Les Citroën Berlingo (151 000 unités) et Peugeot Partner (139 600) ont été les modèles plus produits cette année par le Groupe PSA dans la péninsule ibérique. 

Renault Trucks renouvelle sa coopération avec l’importateur iranien Arya Diesel Motors. Le 21 décembre, à Lyon, les deux parties ont signé deux contrats : un contrat d’importateur portant sur les véhicules des gammes T, C et K, et un contrat de coopération industrielle portant sur l’assemblage des véhicules de la gamme T. (Communiqué de presse Renault Trucks 21/12/16)

Volkswagen a annoncé que le KBA (office fédéral des transports) lui avait donné son aval pour rappeler ses modèles affectés par le scandale des moteurs truqués en Europe. (Automotive News Europe)

Volkswagen a inauguré le 21 décembre une nouvelle usine d’assemblage au Kenya, afin de profiter de la hausse des ventes d’automobiles en Afrique. (AFP)

Bridgestone, qui a achevé au mois de septembre la construction de sa première usine de pneus pour voitures en Russie, vient d’y démarrer son activité. Le nouveau site emploie 800 personnes. la production portera sur 2 millions de pneus par an et pourrait atteindre jusqu’à 4 millions de pneus par an lorsque le marché russe aura entamé sa reprise. (Autostat)

La NHTSA (agence américaine en charge de la sécurité routière) a annoncé qu’elle repoussait, à l’année-modèle 2019, l’entrée en vigueur d’une hausse des amendes dont les constructeurs sont passibles s’ils ne respectent pas les normes de consommation de carburant.

Partager cet article
Repost0