Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2018 1 29 /10 /octobre /2018 10:16

 

Le groupe PSA a publié mercredi ses résultats trimestriels. Et si les ventes s'effondrent de près de 17 %, le chiffre d’affaires, lui, progresse de 7,8 %, grâce à l'Europe et à Opel.

PSA vend (beaucoup) moins au troisième trimestre, mais gagne plus d'argent
 

Les chiffres de vente sont dans le rouge. Voire dans le cramoisi. Mais ce n'est pas une surprise. Avec le retrait de ses activités en Iran cet été, PSA a perdu rien que dans ce pays 118 000 ventes ! Forcément...

Du coup, sur le troisième trimestre, le groupe a vendu 702 300 véhicules (incluant Opel et Vauxhall), dont 584 600 en Europe. Soit une baisse énorme de 16,7 %.

Mais il n'y a pas qu'en Iran, où l'on est passé de tout à rien, que les ventes ont chuté. Le Moyen-Orient et l'Afrique affichent - 84,1 % (avec 23 900 unités vendues). La Chine, qui ne semble pas être l'Eldorado espéré, affiche - 45,4 % par rapport au troisième trimestre 2017 (49 000 voitures vendues). L'Amérique Latine est à - 32,1 % (35 600 voitures).

Du coup, les ventes européennes ont représenté 83 % du total, laissant PSA très dépendant de la bonne santé de ce marché. Et heureusement, en bonne santé il est ! Les ventes, si l'on se concentre seulement sur cette zone géographique, ont progressé de 8,1 %.

Et PSA peut dire merci à Opel, car les marques Peugeot (+ 1,5 % avec 228 900 voitures), Citroën (- 0,6 % et 146 800 voitures) et DS (- 28,8 % et 6 400 voitures) sont globalement plutôt stables. Ce sont la marque au blitz et Vauxhall qui font la croissance (202 400 voitures écoulées sur le trimestre).

 

Ventes en baisse mais chiffre d’affaires en hausse

Malgré les ventes globales en baisse, le chiffre d’affaires (CA) est en hausse. De 7,8 % exactement, un chiffre légèrement supérieur aux attentes des observateurs. Sur la période juillet-septembre, le CA s'est élevé à 15,43 milliards d'euros (contre 15,27 attendus).

Et encore une fois, merci Opel. Car les trois marques Peugeot, Citroën et DS amènent 8,5 milliards, en toute petite progression de 0,8 %. Mais en ajoutant les nouveaux venus dans le groupe, qui ont fourni 3,9 milliards d'euros, plus les autres activités (Faurecia, etc.), la progression est donc plus conséquente.

Ce qui a valu à l'action Peugeot de progresser de 6,7 % hier jeudi 25 octobre, revenant ainsi à son niveau d'octobre 2017.

Partager cet article

Repost0

commentaires