Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mai 2018 3 09 /05 /mai /2018 06:40

 
Depuis près d’un an, des lots complets de pièces automobiles finissaient en vente sur Internet au lieu d’alimenter les lignes de production de Sevelnord. Un habitant d’Escaudain a été interpellé mercredi. Plus de 14 000 € de pièces automobiles ont été retrouvés, cachés, chez sa mère.

Des lots complets de pièces automobiles finissaient sur Internet au lieu d’alimenter les lignes de production de Sevelnord. PHOTO ARCHIVES PIERRE ROUANET
Fin janvier, un internaute contacte la direction de Sevelnord. «  Il leur a expliqué que plusieurs types de pièces qui provenaient de Sevelnord étaient en vente sur Internet  », relate l’une de nos sources. Cela faisait près d’un an que des pièces flambant neuves étaient ainsi revendues sur le site du Boncoin.

En février, Sevelnord dépose plainte.Une enquête est ouverte.

Enjoliveurs, antennes, tapis de sol… Les pièces détachées transitaient par un sous-traitant du Denaisis.

À quel moment les pièces ont-elles été dérobées ? L’enquête n’a pas encore fait la lumière sur les circonstances précises. Toujours est-il que toutes les pièces n’ont pas fini sur la ligne de production. Mais l’homme qui aurait mis les objets en vente sur Internet a pu être interpellé mercredi matin.

Près de 14 000 € de pièces automobiles ont été retrouvés chez la mère du suspect. Durant la garde à vue, l’Escaudinois a reconnu qu’il avait mis le butin en ligne, mais a nié les vols. Il devra donc répondre de ce recel de vols.

En janvier, deux employés de Sevelnord avaient déjà été interpellés, ainsi que deux complices présumés. Ils étaient suspectés d’avoir dérobé d’importantes quantités de pièces automobiles.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires